Accueil SOCIÉTÉ Togo : des pasteurs souhaitent un représentant à l’Assemblée Nationale

Togo : des pasteurs souhaitent un représentant à l’Assemblée Nationale

169
0
Togo : des pasteurs souhaitent un représentant à l’Assemblée Nationale

Les responsables des lieux de culte s’organisent pour participer aux élections législatives prochaines au Togo. Ils se sont réunis ce jeudi 16 novembre 2023, aux côtés du 1er adjoint au maire de golfe 2, Pasteur Edoh KOMI à Lomé. Les échanges ont porté notamment sur l’idée de se présenter comme candidats pour les élections à venir.

Depuis la nuit des temps, les leaders religieux particulièrement les pasteurs ne se mêlent pas des affaires politiques au Togo. Mais compte tenu des difficultés qui leurs sont faites dans l’exercice de leur fonction dans leurs lieux de cultes, ils décident de faire leur entrée au parlement. Ce qui leur permettra d’avoir une voix dans la prise des grandes décisions.

Quel est le motif de la rencontre des pasteurs ?

Ces hommes de Dieu fondent leur nouvelle option, c’est que, « quand tu ne fais pas la politique, la politique te feras », soutiennent-ils. La rencontre est préalablement convoquée pour travailler sur une certaine autodiscipline pour porter un frein aux critiques sur les nuisances sonores dont les lieux de culte seraient les émetteurs. Elle a également permis au Pasteur Edoh Komi, de faire comprendre qu’il n’est « plus question de laisser de côté la politique.

La question de gestion de la cité devient impérieuse ». Il a annoncé pour ce faire « une liste à constituer pour défendre la voix de l’église à l’hémicycle » Aussi, a-t-il convié les Pasteurs qui souhaiteraient se porter candidats, à s’inscrire pour un travail de fond pouvant aider à faire concrétiser ce souhait chéri par tous.

Lire aussi: Tsévié: Des perturbations sur la nationale N°1

Pour le sujet initial de cette rencontre, a indiqué l’élu local et homme de Dieu, « nous avons estimé que nous devons nous autodiscipliner pour éviter que des mesures drastiques ne soient prises contre nous ». Une invitation a été formulée à l’endroit de ces religieux afin qu’ils usent de tous les moyens pour être également dans de « bons termes avec leurs voisinages ». Toutefois, Edoh Komi et ses pairs, s’inscrivent en faux contre la focalisation faite sur les lieux de culte comme étant la principale source de nuisance sonore.Togo : des pasteurs souhaitent un représentant à l’Assemblée Nationale

S’ils veulent éviter les excès, les pasteurs qui se demandent, « pourquoi s’acharner sur les lieux de cultes ? », ont imploré une circonstance atténuante pour les Eglises et autres lieux de culte. Après cette rencontre, il est promis porter les doléances des responsables des lieux de cultes au niveau de l’autorité, pour éviter cette focalisation.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici