Accueil SOCIÉTÉ Togo: Gerry Taama réagit au communiqué de l’ARCEP

Togo: Gerry Taama réagit au communiqué de l’ARCEP

47
0
Togo: Gerry Taama réagit au communiqué de l'ARCEP

Lorsqu’une institution prend en compte les préoccupations du peuple, il est juste de le reconnaître. Le député Gerry Taama, connu pour son franc-parler habituel, réagit aux nouvelles décisions de l’ARCEP avec satisfaction, tout en soulignant l’importance de rester vigilant.

Le Président du Nouvel Engagement Togolais s’est exprimé à travers une publication sur les réseaux sociaux. Un post dans lequel Gerry Taama tire une fière chandelle à l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP).

 Gerry Taama salue l’engagement de l’ARCEP

Le 29 septembre 2023, dans une publication audacieuse, Gerry Taama avait soulevé une interrogation légitime sur la nécessité d’une licence pour les points wifi-zone. Il soulignait que ces gérants offrent simplement un service basé sur une licence existante, qualifiant cette exigence d’abus d’autorité. Aujourd’hui, l’ARCEP ajuste sa position, passant d’une licence à un certificat d’enregistrement, répondant ainsi à la préoccupation soulevée.

Lire aussi: Wifi Zone: L’ARCEP redéfinit les règles du jeu

Il est à noter que Gerry Taama ne fut pas le seul à exprimer ces inquiétudes, mais il se distingue en tant que seul acteur politique impliqué dans cette contestation. Une fois de plus, il met en lumière l’importance de la vigilance citoyenne.

En ce qui concerne les tarifs, l’ARCEP a entendu l’appel à la modération. Gerry Taama salue ces ajustements, appelant à une baisse du coût du wifi domestique, proposant de le ramener de 15 000 F à 5 000 F. De plus, il encourage l’instauration d’offres abordables pour les données mobiles, proposant des forfaits à 500 F pour 1,5 Go avec une validité de 15 jours, allant au-delà de sa propre demande.

Le député souligne l’importance de l’engagement de l’ARCEP à protéger les consommateurs des pratiques excessives des fournisseurs d’accès à internet et appelle à des sanctions en cas de non-respect. Il questionne également l’apparente indifférence du gouvernement face à ces enjeux cruciaux pour la population.

Gerry Taama conclut en appelant à la vigilance continue et à la nécessité pour les fournisseurs d’accès internet de mettre en œuvre ces recommandations. Il promet une mobilisation si les mesures ne sont pas respectées, tout en rappelant aux artistes leur rôle dans ce combat. L’engagement citoyen reste le moteur du changement.

Charbel SOSSOUVI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici