Accueil SOCIÉTÉ ARCEP: Une sanction en vue contre Moov Africa Togo

ARCEP: Une sanction en vue contre Moov Africa Togo

54
0
ARCEP: Une sanction en vue contre Moov Africa Togo

Par une décision, la Direction Générale de l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) a enclenché une procédure de sanction contre l’opérateur Moov Africa Togo. La raison ? Une indisponibilité totale du service Mobile Money, connu sous le nom de Flooz, pendant une période critique.

La décision a été publiée par l’ARCEP dans un communiqué en date du 25 octobre 2023. Dans ledit communiqué, nous pouvons lire les raisons qui sous-tendent l’ouverture de la procédure de sanction.

L’ARCEP recadre

Le cahier de charges est clair. Les opérateurs de téléphonie mobile doivent garantir une disponibilité permanente, régulière et ininterrompue des services autorisés. Pourtant, du 19 au 24 octobre 2023, le service Mobile Money de Moov Africa Togo a brillé par son absence sur l’ensemble du territoire.

Un manquement grave, aggravé par le non-envoi de messages automatisés pour informer les abonnés de la situation selon le communiqué.

Lire aussi: L’ARCEP Togo partage son expertise avec la Mauritanie

En un monde de plus en plus dominé par le digital, les services financiers mobiles sont devenus un pilier incontournable du quotidien des Togolais. Cette interruption prolongée, couplée à l’absence d’informations sur le rétablissement du service, a eu un impact considérable sur la population.

L’ARCEP profite de cette situation pour rappeler à tous les opérateurs l’impératif de respecter leurs obligations, en particulier en ce qui concerne la disponibilité des services Mobile Money sur l’ensemble du territoire national.

Pour rappel, la mission de l’ARCEP est de gérer et de contrôler les opérateurs autorisés par le Gouvernement pour établir et exploiter des réseaux et services ouverts au public.

Charbel SOSSOUVI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici