Accueil SOCIÉTÉ Kara : Un atelier de la CEDEAO pour booster l’employabilité des jeunes agriculteurs

Kara : Un atelier de la CEDEAO pour booster l’employabilité des jeunes agriculteurs

23
0
Kara : Un atelier de la CEDEAO pour booster l’employabilité des jeunes agriculteurs

Dans le cadre de la stratégie régionale de l’employabilité des jeunes du secteur agricole et alimentaire de la CEDEAO, l’Institut Togolais de Recherche Agronomique (ITRA), avec le soutien financier de la CEDEAO, a initié un atelier de formation. Celui-ci a démarré ce 23 Octobre 2023 au centre des affaires sociales de Kara. Durant cinq jours, les jeunes du domaine agricole seront formés aux techniques de sélection variétale des semences résistantes au changement climatique.

Pas moins de 35 jeunes venant des différentes régions du Togo participent à cette formation qui se déroulera du 23 au 27 Octobre 2023. Les travaux ont été ouverts par Awadé Massama-Esso, représentant à la fois le Maire de la commune Kozah 1 et le préfet de la Kozah.

Une stratégie pour l’emploi des jeunes

L’objectif principal de cette formation est de renforcer les compétences de plus de 100 jeunes et chercheurs, âgés au maximum de 35 ans, sur les technologies innovantes en recherche agricole et sur les pratiques d’agriculture durable face au changement climatique.

Lire aussi: ARCEP: Une sanction en vue contre Moov Africa Togo

« La population de la sous-région est majoritairement jeune et se heurte à des problèmes d’emploi. Cela entraîne une immigration avec toutes les conséquences que cela implique. Dans le but de stimuler l’employabilité des jeunes, la CEDEAO a mis en place une stratégie axée sur le secteur agricole. Cette démarche implique d’identifier ces jeunes, de les outiller et de leur insuffler le désir de créer leurs propres entreprises, d’assurer leur auto-emploi et d’éviter l’immigration », a souligné le Directeur scientifique de l’ITRA, Dr Akata Eyanawa.

Il poursuit  « Face au changement climatique, qui entraîne la prolifération des insectes, l’apparition de maladies et la baisse des rendements, l’une des solutions durables est de développer des variétés de semences résistantes à ces contraintes, tout en limitant l’utilisation des pesticides. Aujourd’hui, notre objectif est de donner aux jeunes les moyens de faire le lien entre les instituts de recherche et les agriculteurs, et de les encourager à créer leurs propres entreprises».

Il est à souligner que les participants à cette formation proviennent des écoles spécialisées du secteur agricole, des centres de recherche agronomique, des ONG soutenant les producteurs, et ils sont également techniciens agricoles ou jeunes entrepreneurs du secteur.

Plaki SIMLIWA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici