Accueil SOCIÉTÉ Togo : Quel sort pour les animaux errant dans les rues ?

Togo : Quel sort pour les animaux errant dans les rues ?

31
0
Togo : Quel sort pour les animaux errant dans les rues ?

L’espèce animale est abandonnée un peu partout au Togo. Les quartiers et les rues sont encombrés d’animaux domestiques. Ces animaux sont donc exposés à plusieurs dangers, tant pour eux-mêmes que pour les populations.

Le 4 octobre est décrété journée mondiale des animaux. L’objectif de cette journée est de sensibiliser le public sur la protection et le bien-être des animaux.

Divagation des animaux au Togo : Causes et conséquences

Plusieurs facteurs sont à la base de la divagation des espèces animales des villes et des quartiers. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer le manque de moyen financiers et d’infrastructures destinés à l’élevage des animaux.

Cela occasionne le manque d’enclos ou de cages pour les animaux. Alors, ces derniers sont abandonnés dans les rues afin de s’alimenter. Les bêtes facilement identifiables dans les rues sont les moutons, les chèvres, les volailles, les chiens et les porcs.

Malheureusement ce phénomène n’est pas sans conséquence sur la vie quotidienne des populations. En se promenant à longueur de journée à la recherche de la nourriture, les animaux sont à la base de certains dommages dans la vie quotidienne.

Lire Aussi : Journée mondiale du cœur : Causes et préventions des maladies cardiaques

Quelles sont les mesures prises pour éradiquer la divagation des animaux au Togo ?

En guise d’exemple, nous pouvons noter la destruction des marchandises des revendeuses et autres lieux de commerce. Les cultures des champs et des jardins non protégés, sont vite détruites par les animaux errants. En effet, dans certaines fermes il y a des troupeaux de bœufs, de moutons ou chèvres accompagnés ou non du berger qui viennent dévaster les fermes.

Ceci justifie donc une perte pour les paysans. Ces animaux peuvent également être facteurs de prolifération des maladies ; et d’accident de circulation.

La loi togolaise interdit la divagation des animaux sur la voie publique. Selon l’arrêté n°125/87/INT du 29 octobre 1987 à la salubrité, à la propreté et à la divagation des animaux domestiques et autres agglomérations, tout animal errant sur la voie publique sera capturé et mis à la fourrière.

Les préfets et les maires qui sont chargés de l’exécution du présent arrêté, ont récemment décidé de prendre leurs responsabilités en vue d’amener les propriétaires d’animaux à créer des conditions propices pour leur garde et leur surveillance.
Tout compte fait, la population togolaise est exhortée à prendre conscience du danger que représente la divagation des animaux afin de poser des actions qui pourront éradiquer ce phénomène.

 

Alida Akakpo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici