Accueil SOCIÉTÉ Les ministres de l’énergie de la sous-région veulent résoudre la crise énergétique

Les ministres de l’énergie de la sous-région veulent résoudre la crise énergétique

60
0
Les ministres de l’énergie de la sous-région veulent résoudre la crise énergétique

Le comité des ministres de l’autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (GAO) s’est réuni à Lomé mardi 2 avril. La rencontre s’est tenue sous le thème “quelles stratégies d’approvisionnement en gaz pour combler le déficit énergétique actuel de la sous région “.

Les ministres de l’énergie de la sous-région veulent résoudre la crise énergétiqueLes échanges ont permis de réfléchir sur la crise énergétique actuelle que traverse la sous-région, afin de trouver ensemble des solutions efficaces. L’objectif est aussi de définir de nouvelles stratégies pour augmenter la production et l’approvisionnement en gaz naturel des pays membres de l’autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest.

Une demande en gaz naturel croissante

Au Togo, la demande en gaz naturel va en crescendo. Elle s’élève à 35 000 MM BTU par jour. Mais le pays n’arrive pas à satisfaire à cette demande. La production est seulement de 5 000 à 15 000 MM BTU par jour.

Les ministres de l’énergie de la sous-région veulent résoudre la crise énergétique

« La demande en gaz naturel au Togo est actuellement de 35 000 MM BTU par jour, mais seulement 5 000 à 15 000 MM BTU par jour sont fournis, voire rien du tout lors de certaines périodes. Cela engendre des coûts de production d’électricité nationale très élevés lorsque les combustibles de substitution au gaz naturel sont disponibles ou entraînent des coupures fréquentes qui ont des effets néfastes et lourdement ressentis. Il en va de même pour nos voisins du Bénin et du Ghana » , a précisé la ministre chargée de l’Énergie et des Mines, Mila Aziable.

La crise énergétique s’accentue en Afrique de l’ouest

En Afrique de l’ouest, de plus en plus de personnes n’ont pas accès à l’énergie. Ces personnes s’élèvent à environ 220 millions. Il s’est agi au cours de cette rencontre de  trouver des solutions idoines pour couvrir leurs besoins.

Lire aussi : Désinformation : une manipulation du public

Désinformation : une manipulation du public

Le projet GAO regroupe le Bénin, le Ghana, le Nigéria et le Togo. Il comprend 678 km de pipeline.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici