Accueil SOCIÉTÉ Kolowaré/Journée mondiale de la lèpre : Un office religieux pour l’occasion

Kolowaré/Journée mondiale de la lèpre : Un office religieux pour l’occasion

48
0
Kolowaré/Journée mondiale de la lèpre : Un office religieux pour l'occasion

Les derniers dimanches du mois de janvier, la journée mondiale de la lèpre est célébrée à travers le monde entier. Cette édition est marquée à kolowaré (localité de la préfecture de Tchaoudjo, où les personnes atteintes de la lèpre sont prises en charge), par une messe catholique, en la paroisse Saint Léon IX de ladite localité ce 28 janvier 2024.

Dans son homélie tirée de la première lettre de Saint Paul aux Corinthiens (1 Corinthien 7 versets 32-35), le père Gérard Gazeau a invité les fidèles à vivre dans la foi, l’humilité et l’amour du prochain. « …chacun de nous a une vocation pour donner le meilleur de lui-même et poser des actes qui doivent le conduire vers Dieu… », a-t-il poursuivi.

L’appel à un devoir de mémoire

Le père célébrant a également exhorté chacun à un devoir de mémoire par rapport à la maladie de la lèpre. « On ne doit pas oublier ce mal qui a fait souffrir et qui a détruit l’homme. Si on oublie, c’est qu’on est à moitié mort. Ce n’est pas parce que le mal est maitrisé, que nous allons l’oublier. Le devoir de mémoire est là et les séquelles de ce mal existent encore… », a lancé l’ex vicaire de la Cathédrale Sainte Thérèse de Sokodé.

A ce jour, l’on compte encore 29 personnes vivant avec les séquelles de la lèpre à Kolowaré.

M. Mandamili Semdatcha, a salué au nom des natifs du milieu, les efforts des pères missionnaires, des religieuses et leurs partenaires, depuis des décennies dans cette action humanitaire. Il leur a témoigné sa gratitude pour l’accompagnement des descendants des malades de la lèpre et des autres personnes vulnérables de la localité.

Des dons pour la journée mondiale de la lèpre

Face aux défis de l’heure, il a pour finir, exhorté les malades à adhérer aux projets de développement proposé par les partenaires notamment la formation en élevage, activité génératrice de revenu mise en œuvre par la DAHW (Aide allemande pour la lèpre et la tuberculose), pour répondre aux effets néfastes de la crise économique que traverse le monde et qui ne permet plus aux religieuses de recevoir des financements des partenaires occidentaux.

Lire aussi: Togo: L’Assemblée Nationale comptera désormais 113 députés

Et justement cette aide des partenaires se faisant rare, pour cette édition 2024, des cadres de la préfecture de Tchaoudjo ont pris le relais et manifester leur solidarité envers cette couche vulnérable avec divers dons. Des vivres composés de maïs, du riz, du sorgho ont été distribués aux malades et de la viande de bœuf, pour mieux célébrer la fête en famille.

Les élèves du Collège d’enseignement général de Kolowaré ont aussi bénéficié de ce geste de charité à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la lèpre. Des livres de mathématiques, de sciences physique, d’anglais et deux (2) ballons ont également été offerts pour accompagner les élèves.

La Sœur Claire Ouedraogo, responsable de la congrégation Notre Dame des Apôtres de Kolowaré (en charge de la gestion de l’ex léproserie de Kolowaré devenue un centre de santé), s’est réjouie de ces gestes de solidarité que les cadres du Tchaoudjo ne cessent de poser et qui traduisent leur volonté d’accompagner les efforts des religieuses et du gouvernement pour redonner espoir et vie aux personnes affectées.

« Je suis personnellement fière de voir les enfants que nous avons vus grandir, qui sont aujourd’hui des responsables et prêts à prendre la relève. », a-t-elle indiqué.

Une danse Kamou a mis fin aux festivités en fin d’après-midi de ce dimanche 28 Janvier 2024.

Brice EWAI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici