Accueil SOCIÉTÉ ANAMET/Climat : des journalistes à l’école de l’information hydrométéorologiques.

ANAMET/Climat : des journalistes à l’école de l’information hydrométéorologiques.

25
0

Dans sa mission de fourniture des informations météorologiques fiables, l’Agence Nationale de la Météorologie (ANAMET) a réuni les journalistes de la préfecture de Tône. Ces derniers sont outillés depuis quelques jours sur les informations hydrométéorologiques et climatiques.

Cet atelier de formation des médias, organisé par l’ANAMET se tient du 29 jusqu’au 30 janvier 2024 à Dapaong. Il s’inscrit dans la mise en œuvre du projet « Intégrer la gestion des inondations et des sècheresses et l’alerte précoce pour l’adaptation au changement climatique dans le bassin de la Volta » (VFDM).

Les thématiques prévues par l’ANAMET

Renforcer les capacités des professionnels des médias pour informer efficacement la population sur les questions liées aux informations hydrométéorologiques et climatiques, tel est l’objectif de l’atelier. Ses travaux vont de manière spécifique, permettre aux professionnels des médias d’améliorer leurs connaissances en matière de compréhension des bulletins d’alerte.

L’aperçu du projet VFDM, le concept des bulletins d’avertissement et le protocole d’alerte commun de l’avertissement d’urgence, hebdomadaire, mensuel ou saisonnier sont entre autres modules de formation. La séance de formation est enrichie par des exercices de groupe pour le bulletin émis dans le cadre d’étude de cas sur des évènements d’inondation ou de sécheresse antérieurs.

Lire aussi: METEO pour tous : ANAMET renforce la capacité des médias togolais

L’ANAMET forme les médias pour la sécurité climatique

Le directeur général de la météorologie, Dr. Latifou Issaou a souligné l’importance d’équiper les professionnels des médias publics et privés locaux d’outils pour diffuser largement les informations hydrométéorologiques et climatiques.

Il a ensuite encouragé les participants à utiliser ces compétences pour prévenir les risques d’inondation et de sécheresse dans les communautés du bassin. Il les a également exhortés à s’approprier le contenu pédagogique présenté par les formateurs.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici