Accueil SOCIÉTÉ DAGL : Une campagne de sensibilisation pour un Lomé plus propre

DAGL : Une campagne de sensibilisation pour un Lomé plus propre

24
0
DAGL : Une campagne de sensibilisation pour un Lomé plus propre

La capitale togolaise, Lomé, se prépare à une transformation environnementale majeure grâce à une campagne de sensibilisation audacieuse lancée par le District Autonome du Grand Lomé (DAGL). Cette initiative ambitieuse vise à encourager les habitants de la région à adopter des pratiques respectueuses de l’environnement, particulièrement en ce qui concerne la gestion des déchets solides urbains.

Le lancement officiel de cette campagne s’est déroulé sous les auspices de Tagba Ataféyinam Tchalim, Secrétaire Général du District, en présence de représentants du gouvernement local, des maires et d’autres personnalités clés. Le projet est une composante de la troisième phase du Projet Environnement Urbain de Lomé (PEUL III), soutenue financièrement par l’Agence Française de Développement (AFD).

Le DAGL veut renforcer la communication pour impacter les populations

L’objectif principal du DAGL en initiant cette campagne est de promouvoir une gestion plus efficace des déchets solides urbains à travers une communication ciblée et une sensibilisation accrue. Cela implique la mise en œuvre de diverses stratégies, notamment le renforcement de l’information et de la communication concernant les initiatives de gestion des déchets solides urbains. A cela s’ajoute la promotion de pratiques exemplaires et de changements comportementaux chez les populations du Grand Lomé.

Lire aussi: Journées Nationales du Sport (JNS) : Le Ministère des Sports à l’heure du bilan

Pour parvenir à ses objectifs, le District Autonome du Grand Lomé (DAGL) envisage soutenir les acteurs locaux engagés dans la cause écologique. Cela se traduira par le renforcement de leurs compétences et la coordination de leurs activités. Enfin, les travaux de fermeture et de sécurisation de l’ancienne décharge d’Agoè-Nyivé seront mis en avant.

La communication pour un changement de comportement

La campagne sera soutenue par un financement de 100 000 000 de francs CFA et utilisera une variété de canaux et de supports pour atteindre la population. Des médias traditionnels tels que la télévision, la radio et la presse écrite seront utilisés, ainsi que des plateformes numériques et des visites guidées sur le site du Centre d’Élimination des Déchets d’Aképé. L’affichage sur les panneaux publicitaires et même sur les bus locaux de la SOTRAL contribuera à élargir l’impact de la campagne.

Pour Tagba Ataféyinam, il est primordial d’accompagner la troisième phase du PEUL avec un plan de communication. « Avec le démarrage de la 3ème phase du PEUL, il nous a semblé important d’élaborer un plan de communication et de sensibilisation sur la gestion des déchets solides du Grand Lomé afin de capitaliser et de pérenniser les acquis des deux précédentes phases du PEUL », a déclaré le secrétaire général du DAGL.

Charbel SOSSOUVI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici