Accueil SOCIÉTÉ PCP au Togo : le PAM donne un nouveau souffle à la...

PCP au Togo : le PAM donne un nouveau souffle à la résilience des communautés vulnérables

39
0
PCP au Togo : le PAM donne un nouveau souffle à la résilience des communautés vulnérables

Le 30 octobre 2023, au palais des congrès de Kara, s’est tenu un atelier crucial pour le renforcement des compétences en Planification Communautaire Participative (PCP). Cette formation, organisée par l’ANADEB avec l’appui technique du PAM, rassemble des facilitateurs de divers secteurs pour la phase théorique de cette initiative prometteuse.
L’atelier a rassemblé des participants de divers secteurs, tous engagés dans l’élaboration de solutions visant à renforcer la résilience des communautés vulnérables. Ceci dans un contexte de crises humanitaires et de catastrophes naturelles. Cette formation jettera les bases pour une PCP réussie, contribuant à la sécurité alimentaire et au bien-être des communautés togolaises.

La formation PCP pour renforcer la résilience alimentaire

L’opération PCP dans les localités ciblées au Togo a pour objectifs de recenser les moyens d’existence, élaborer la Planification Saisonnière des Moyens d’Existence (PSME), d’identifier les profils de vulnérabilité. Il est aussi question de caractériser la gestion du terroir et l’occupation foncière, ainsi que définir les actions pour traiter les causes sous-jacentes de l’insécurité alimentaire. Cette démarche vise à créer des actifs pertinents renforçant la résilience des communautés vulnérables.
« Nous sommes aujourd’hui au palais des congrès de Kara avec les acteurs de développement notamment les services sectoriels, les ONG, l’ANADEB, pour conduire une formation dans le cadre de la mise en œuvre d’une nouvelle approche de planification communautaire participative (PCP). Elle s’inscrit dans le cadre d’un projet visant à soutenir le gouvernement togolais dans le renforcement de la résilience des populations les plus vulnérables, projet que le PAM souhaite appuyer », a expliqué Kérimou Moulamouwa, le coordonnateur régional ANADEB Kara.
« Au terme de cette formation théorique, nous irons dans les villages sélectionnés pour pouvoir planifier avec les communautés, en prenant en compte leurs réalités. Elles seront en mesure d’identifier leurs besoins. Nous mettrons en place un certain nombre d’actions, notamment la création de retenues d’eau, la réhabilitation de pistes rurales et la plantation d’arbres, afin de permettre à ces populations d’écouler leurs produits et d’augmenter leurs revenus pour sortir de la pauvreté », a-t-il souligné.

Lire Aussi : Université de Kara : Ouverture du centre « India corner »

Le PAM renforce son assistance pour faire face à la crise humanitaire au Togo

L’agriculture tient une place prépondérante dans l’économie togolaise, contribuant à plus de 40 % du PIB et employant près de 65 % de la population active. Pour soutenir les efforts du gouvernement, le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) a mis en place une assistance alimentaire inconditionnelle depuis février 2023. Cette dernière comprend des distributions de vivres et de cash.
Un projet pilote d’alimentation scolaire basé sur la production locale est en cours dans 20 écoles de la région de Kara. Les besoins en céréales et en légumineux des cantines seront achetés à moyen terme auprès des groupements de petits producteurs, tandis que les légumes et les protéines animales seront fournis par des fermes avicoles et horticoles développées par les communautés autour des écoles.
Face à la détérioration des conditions humanitaires et aux crises alimentaires touchant les régions où vivent plus de personnes classées en IPC 3, le bureau du PAM au Togo a récemment aligné son Plan Stratégique Pays 2022-2026 sur l’évolution du contexte humanitaire. Cette initiative vise à apporter une réponse intégrée aux besoins alimentaires en constante augmentation et à renforcer la résilience des populations les plus vulnérables.
Le PAM prévoit par ailleurs de continuer cette assistance sur une période de 3 mois. C’est à dire de septembre à novembre, au profit de 60 000 bénéficiaires. À la fin de cette période, une assistance ciblée sera offerte aux plus vulnérables, accompagnée de conditions relatives à la création d’actifs productifs durables pour favoriser l’autonomisation alimentaire. Cette stratégie de sortie met l’accent sur la réduction des risques de catastrophes naturelles et le renforcement de la résilience des communautés vulnérables.
Pour garantir le succès de cette stratégie, le PAM a mis en place une approche communautaire participative appelée « Planification Communautaire Participative (PCP) » pour identifier les besoins spécifiques de chaque localité. Les bénéficiaires des appuis alimentaires et nutritionnels sont répartis dans plus de 40 localités, et la liste définitive sera établie à la suite de la mise en œuvre du processus PCP. Cette réponse multiforme intégrée vise à satisfaire les besoins d’urgence et à prévenir les risques de catastrophes qui fragilisent les systèmes alimentaires au Togo.

Plaki SIMLIWA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici