Accueil SPORT Kara : ANEEFOOT a formé des entraîneurs de niveau 2 

Kara : ANEEFOOT a formé des entraîneurs de niveau 2 

114
0
ANEEFOOT

Du 27 au 29 mai 2024, l’évêché de Kara a accueilli un atelier de formation destiné aux entraîneurs de niveau 2 de la ligue régionale de Kara. Cet événement, organisé par l’Association Nationale des Entraîneurs et Educateurs de Football du Togo (ANEEFOOT), a réuni plusieurs participants et formateurs de renom.

Ces formations offrent aux entraîneurs des outils pour mieux appréhender les examens liés à la licence D-CAF et répondre aux exigences du projet de la FIFA de développer le football de masse. L’ANEEFOOT a ainsi choisi de se rapprocher des entraîneurs de football de masse pour renforcer leurs compétences et leur apporter un soutien technique.

L’ANEEFOOT dynamise la formation des entraineurs à travers une tournée régionale

AGOROH Tchagodomou, instructeur de la Fédération Togolaise de Football (FTF) et l’un des formateurs, a souligné l’importance de cette initiative. Il a expliqué que l’ANEEFOOT, récemment doté d’un nouveau bureau, a pris la décision de redynamiser la fonction d’entraîneur au Togo. Cette tournée de formation, qui couvre toutes les ligues régionales, vise à équiper les entraîneurs de niveau 2 des compétences nécessaires pour obtenir la licence D-CAF. « Nous avons commencé par la Ligue des Plateaux-Est Atakpamé, nous sommes arrivés au niveau de la ligue centrale. Aujourd’hui, nous sommes à Kara et la prochaine étape sera les Savanes à Dapaong», a précisé M. Tchagodomou.

Lire aussi: Togo/Sport: Djene Dakonam absent pour le prochain match

Les participants ont exprimé leur satisfaction quant à la qualité de la formation. Zakari Nadia, l’une des participantes, a déclaré : « on a beaucoup appris de nos supérieurs, nos dirigeants qui sont venus de loin. Ça va beaucoup nous aider. On dit que l’apprentissage ne finit jamais. On continue aussi d’apprendre. Sur le terrain, comment se comporter, le coaching, comment faire le travail du coaching et puis aussi comment placer les joueurs sur le terrain. Mes ambitions, c’est d’aller loin et continuer aussi les recherches », déclare-t-il.

Limane Touré Hamid, un autre participant, a partagé son enthousiasme : « tout d’abord, je remercie ANEEFOOT qui nous a permis de prendre part à cette formation. Nous avons appris les lois du football, le comportement de l’entraîneur et les relations qui existent entre l’entraîneur et son staff », a-t-il confié

Il poursuit en ces termes: « l’entraîneur et son bureau et l’entraîneur et les supporters. La qualité de la formation surtout. Rien à savoir qu’il y a longtemps qu’on n’a plus eu ces formations et voir le niveau de nos formateurs sincèrement c’est à féliciter. Souvent ce qu’on voyait avant c’est les blancs et maintenant on voit que c’est nos propres frères africains qui nous donnent ces formations de qualité. Voilà, c’est ce qui m’a vraiment impressionné ».

Selon Coubadja Abdel Wakil, chef de délégation, la formation s’est bien déroulée. Il a affirmé que les participants ont bien capitalisé les acquis et il a remercié Dieu pour le bon déroulement de l’événement.

Les objectifs de l’ANEEFOOT 

L’ANEEFOOT, à travers ces initiatives, poursuit plusieurs objectifs tels que l’améliorer constamment, de promouvoir, contrôler et réglementer le métier d’entraîneur sur l’ensemble du territoire national en tenant compte du fair-play et de son impact universel, éducatif, culturel et humanitaire et ce, en mettant en œuvre des programmes en faveur des entraîneurs ; l’organiser des stages de formation et de renforcement des capacités des entraîneurs sur toute l’étendue du territoire national.

Fixer des règles et des dispositions et de veiller à leur respect ; sauvegarder les intérêts collectifs de ses membres ; respecter les statuts, les règlements, les directives et les décisions de la FTF afin d’en prévenir toute violation et de s’assurer que ces derniers sont respectés par ses membres ; promouvoir l’intégrité, l’éthique et l’esprit sportif en vue d’empêcher que des méthodes et pratiques telles que la corruption, le dopage ou la manipulation de matches ne mettent en danger l’intégrité des matches, des compétitions, des joueurs, des officiels et des membres ou ne donnent lieu à des abus dans le football.

L’atelier de Kara marque ainsi une étape cruciale dans la tournée de formation de l’ANEEFOOT, témoignant de son engagement à développer le football de masse et à renforcer les compétences des entraîneurs togolais.

Plaki SIMLIWA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici