Accueil SOCIÉTÉ Fuite des médecins de l’Afrique de l’ouest : Une AG se tient à...

Fuite des médecins de l’Afrique de l’ouest : Une AG se tient à Lomé pour éradiquer le fléau

30
0
Fuite des médecins de l’Afrique de l’ouest : Une AG se tient à Lomé pour éradiquer le fléau

« Migration des personnels de santé et impact sur l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD) en Afrique de l’Ouest », tel est le thème choisi pour la 47ème Assemblée Générale scientifique annuelle du collège Ouest-Africain des médecins. La rencontre se tient du 30 octobre 2023 au 1er novembre 2023 à Lomé.

C’est la première fois pour le Togo d’accueillir cette rencontre dont les travaux ont été lancés ce lundi par Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Prof Moustafa MIJIYAWA. Il a salué la marque de confiance dont le pays est l’objet pour abriter l’évènement.

Les attentes pour le collège Ouest-Africain des médecins

« Le collège Ouest-Africain des médecins et le Togo, soucieux de répondre aux besoins des populations, ont inscrit au premier rang de leurs préoccupations, l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, de la santé communautaire, de la santé mentale, de la médecine de famille, de la médecine interne, et des examens de laboratoire, à travers des ressources humaines de qualité, centrées sur des médecins nantis d’une expertise avérée, le tout servant de sève nourricière à la couverture maladie universelle », a souligné Prof Moustafa MIJIYAWA.

Pendant 72 heures, les experts de la médecine venus de divers pays de la CEDEAO vont mener des réflexions sur les facteurs de la migration des personnels de santé en Afrique de l’Ouest. Ce qui permettra de trouver des solutions appropriées pour freiner le fléau.

Lire aussi: 30 octobre : une minute d’acclamation en honneur de la vie à travers le monde

« Nous formons énormément des personnels de santé, mais malheureusement il y a une fuite de cerveau. Je pense que c’est la pauvreté et le développement de nos systèmes qui posent problème. Au cours de cette AG, des résolutions seront prises et transmises aux autorités politiques et communautaires qui devront prendre des décisions pour endiguer le fléau », a déclaré Prof Belo Mofou, Secrétaire Général de la session togolaise du collège des scientifiques.

Les travaux de la rencontre se feront à travers des communications scientifiques portant sur les maladies non transmissibles, infectieuses et cardiovasculaires ainsi que les pathologies mentales.

Pour rappel, le Collège ouest-africain des médecins (West African College of Physicians, WACP) est fondé en 1976 pour les médecins spécialistes de l’Afrique de l’Ouest.

L’association promeut la formation spécialisée de troisième cycle, l’élaboration de programmes professionnels et la certification des bourses dans six sous-spécialités ou facultés, santé communautaire, médecine familiale médecine interne, pédiatrie, psychiatrie et médecine de laboratoire, en particulier les concentrations en pathologie anatomique, pathologie chimique, hématologie et microbiologie médicale. Le Collège compte à ce jour 5 000 membres.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici