Accueil DOSSIER Polygamie ou monogamie : homme et femme, chacun pose ses conditions

[Dossier] Polygamie ou monogamie : homme et femme, chacun pose ses conditions

332
0
[Dossier] Polygamie ou monogamie : homme et femme, chacun pose ses conditions

La polygamie est le fait qu’une personne ait plusieurs conjoints ou conjointes. Pour un homme, on parle de polygynie et une femme polyandrie. Mais la polygamie est souvent employée par abus de langage pour désigner polygynie. La polygamie est donc plus spécifiquement associée à l’homme.

C’est d’ailleurs une pratique bien connue en Afrique et un peu partout dans le monde, y compris le Togo. Si elle est interdite dans certains pays, elle demeure légale au Togo selon le code des personnes et de la famille. En effet, ce code exige que lors de la cérémonie du mariage, les futurs époux souscrivent à un régime monogame ou polygame devant un officier de l’état civil.

Quelles sont les raisons du choix de chacun ? Ceux qui choisissent la polygamie, ont-ils suffisamment les moyens pour gérer plusieurs femmes ? L’amour peut-il se partager entre plusieurs personnes à la fois ? Les polygames sont-ils conscients des enjeux de ce régime ?

Des raisons sont diverses

Ils sont nombreux ces togolais qui adoptent pour la polygamie. Chacun a ses raisons particulières. Pour certains, il s’agit de l’abondance de mains d’œuvres. C’est le cas de Denis, menuisier.
« Je pense qu’avoir 2 ou 3 femmes, est le bon choix qu’un homme peut faire dans sa vie. Si l’une est absente ou malade, l’autre peut bien s’occuper de toi et de la maison », affirme Denis, un jeune menuisier rencontré à Novissi.

Cet avis est partagé par Alain, artiste peintre, et Valentin, un agronome. « Je choisis la polygamie parce que je souhaite avoir une grande famille. Mais avec une seule femme, je ne pourrai pas atteindre cet objectif », a déclaré Alain.

A Valentin de renchérir : « Mon travail a besoin de beaucoup de mains d’œuvres. Avec plusieurs femmes à mes côtés, j’avancerai plus vite dans mes projets. Elles m’aideront dans mes différentes tâches. Une seule femme ne m’avantage pas ».

Edgar, un entrepreneur pense que la femme est soumise à son mari lorsqu’elle a des rivales. Pour lui, c’est une règle fondamentale. « Si ta première femme t’emmerde, il faut prendre une autre. Ça va l’aider à être respectueuse », a-t-il indiqué.

D’autres préfèrent la monogamie à la polygamie ?

La monogamie est pour certains hommes et pour la plupart des femmes, le meilleur choix. Pas questions d’adopter la polygamie chez ces hommes et femmes. Ces types de personnes souhaitent vivre avec un seul conjoint ou une seule conjointe. Selon les femmes, avoir plusieurs femmes c’est ajouter des problèmes à son foyer.

« Moi, j’ai une seule femme parce que je ne veux pas créer de problèmes dans ma maison. Les maux de têtes que mon unique femme me donne elle seule, me suffit. Je ne souhaite pas en rajouter. Avec une seule femme, je peux bien diriger ma famille. Mes enfants auront une seule maman qui les éduquent comme il se doit », a confié Gérard, un taximan marié il y a plus de 20 ans.

Beaucoup de femmes n’aiment pas que leurs époux prennent plusieurs femmes à cause de la jalousie. Même si cette décision ne leur appartient pas, elles dénoncent cette pratique. « Je me demande pour quelle raison, mon mari va prendre une autre femme ? Moi, je ne suis pas d’accord avec cette idée parce que je suis une personne très jalouse. Je ne vais pas supporter partager mon homme avec une autre. C’est impossible. Mais c’est le choix de l’homme, je ne peux rien », a affirmé Solange, revendeuse à Agoè.

« D’ailleurs, la polygamie n’est pas autorisée dans le christianisme. Elle est un vecteur de soucis à la maison surtout quand les femmes ne sont pas compréhensibles. Chaque fois, ce sont des querelles dans la maison. Là, le mari non plus ne sera tranquille dans sa propre maison. Tout ceci peut ralentir l’évolution de la famille », a-t-elle ajouté.

Delali, une dame de la trentaine, est de même avis avec Solange. Si cela arrivait, elle déciderait d’abandonner le foyer à cause des querelles.

« Je suis quelqu’un qui déteste les soucis. Si un jour mon conjoint décide de prendre une autre femme, je quitte sa maison. C’est parce que je n’ai plus ma place qu’il veut une autre donc je les laisse », a laissé entendre Mme Delali.

Que pensent les spécialistes en amour de la polygamie ?

Bien qu’elle semble résoudre et réduire les problèmes de prostitution, de célibat et d’enfants nés hors mariage, la polygamie n’est pas sans répercussions sur les acteurs impliqués.

Eu égard aux conséquences qu’entraîne cette pratique, Laurent AFOUDJI, coach matrimonial ne la conseille pas aux hommes. Mais si quelqu’un compte l’assumer, c’est tant mieux.

« Ce qui n’est pas bien, c’est le partage de l’homme par plusieurs épouses. Aucun être humain n’aime partager ce qu’il aime ; ce n’est pas l’apanage de la femme, c’est l’apanage des êtres humain. Cela engendre des querelles dans la maison si les femmes vivent ensemble sur le même toit. Cela va empêcher l’évolution de certains enfants. Cela ne permet pas de gérer de manière pragmatique le peu de ressources de la famille et porte atteinte aux futurs couples que les enfants qui ont été élevés et éduqués dans cette famille, vont former plus tard », a déclaré le coach matrimonial.

Lire aussi: [Dossier] Mères Célibataires : Récits et témoignages d’une vie compliquée

« Quant aux avantages, l’homme polygame satisfait son égo. Il mange dans l’assiette qui lui plaît. Aux vus et aux yeux de tout le monde, on prend bien soins de lui, s’il sait s’y prendre. La polygamie agrandit la famille. A l’heure où nous sommes aujourd’hui, il y a plus de femmes que d’hommes ; donc la polygamie permet aux femmes presque à chacune de trouver un foyer et d’y rester si elles sont préparées à cette vie », a-t-il ajouté.

La situation économique actuelle n’est pas favorable pour un jeune homme d’être polygame selon Laurent. Il déconseille les jeunes hommes à faire ce choix.

« Ceux qui voudraient bien se lancer dans la polygamie, doivent d’abord réfléchir, parce que pour être polygame, il faut avoir de la poitrine ; être moralement et émotionnellement mature. D’emblée, je ne le recommande pas aux jeunes, car aujourd’hui, nous voulons faire développer l’économie. Donc pour que l’économie soit développée, il faut que les jeunes évitent au maximum la polygamie. En résumé, je ne conseille pas la polygamie aux personnes qui vivent dans les milieux urbains. Peut-être ceux qui sont dans les milieux ruraux ou qui ont besoin de bras valides pour développer leur économie », a indiqué le coach AFOUDJI.

Il faut noter que la polygamie est une pratique ancestrale qui ne doit plus être l’apanage des jeunes selon plusieurs personnes. N’est pas polygame qui veut, est polygame qui peut.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici