Accueil DOSSIER Mères Célibataires : Récits et témoignages d’une vie compliquée

[Dossier] Mères Célibataires : Récits et témoignages d’une vie compliquée

252
2
[Dossier] Mères Célibataires : Récits et témoignages d’une vie compliquée

Au Togo, le nombre de jeunes filles qui accouchent d’un enfant s’accroît visiblement. Là n’est pas le problème. Ces jeunes filles pour la plupart deviennent des mamans ou mères célibataires. C’est une situation qui prend, de plus en plus, de l’ampleur dans la société. Qu’est-ce qui est à la base de ce phénomène ? A qui revient la responsabilité de cette situation ?

Ce sont ces quelques questions qui taraudent l’esprit. Et l’on a du mal à expliquer ce phénomène qui devient plus qu’ordinaire. Bien sûr, il y a des femmes qui optent pour des relations libres dans lesquelles elles préfèrent avoir un ou deux enfants avec un homme sans toutefois être en couple avec ce dernier.

Mais au même moment, un bon nombre de femmes se retrouvent dans la situation par « accident » et se démerdent en vain pour s’en sortir. Elles ont un ou deux enfants, mais sont abandonnées par le papa de leurs enfants. Les charges deviennent très lourdes. Elles sont livrées à elles-mêmes et se débrouillent seules pour subvenir aux besoins sans cesse croissants de leurs progénitures. La vie de certaines de ces filles devient un véritable chemin de croix.

Les mères célibataires face aux problèmes de la vie

Les raisons sont multiples et diffèrent selon chaque catégorie de personnes. Il existe en effet une panoplie de facteurs qui expliquent la situation que vivent ces mères célibataires dans la société. Une jeune fille âgée de 17 ans nommée Aicha (nom prêté) rencontrée par la rédaction de Lomegraph parle de son cas.

« Je suis tombée enceinte à l’âge de 15 ans. Malheureusement, le père de ma fille a refusé d’assumer ses responsabilités et ma famille aussi n’a pas su comprendre le problème. J’ai dû arrêter les cours pour pouvoir subvenir aux besoins de ma petite fille. Je vends de l’eau comme vous le voyez. Je vends aussi des biscuits et des bonbons. Des bonnes volontés aussi me viennent en aide », a affirmé la jeune fille rencontrée au bord des pavés de Gbossimé.

Parmi les causes de cette situation dans laquelle se retrouvent les mères célibataires, revient le plus souvent, la fuite de responsabilité des pères. Ce facteur rend la vie amère aux jeunes filles. C’est le cas aussi d’Abidé qui vit cette réalité depuis des années.

« J’ai eu mon enfant en classe de cinquième. Aujourd’hui, il a huit ans. Malgré toutes les démarches de ma famille vers le père de mon enfant, celui-ci a catégoriquement refusé de prendre ses responsabilités sous prétexte que l’enfant n’est pas de lui. J’ai subi des insultes, des moqueries de la part de mon entourage. Par les conseils et l’aide de ma famille, j’ai pu apprendre le métier de coiffeuse que j’exerce pour prendre soin de mon enfant », a-t-elle indiqué les larmes aux yeux.

L’autre pan du problème est le refus de certaines familles d’accepter le père de l’enfant sous plusieurs prétextes. Le rang social du père est souvent évoqué. C’est un problème qui touche aussi la sensibilité des hommes qui y font face.

Monsieur Kokou, couturier de profession, exerçant dans la capitale togolaise, en est victime. Il évoque son cas.

« Je finissais à peine mon apprentissage quand j’ai engrossé ma petite amie. Ma famille et moi avions fait les démarches nécessaires vers sa famille comme cela se fait selon leurs traditions. Après cela, la famille de ma petite amie ne veut plus me voir. A la suite de l’accouchement de ma fille, on m’a refusé de la voir et j’ai su par après qu’un autre nom de famille lui a été donné. Il y’a quatre ans que cette situation me tracasse », a indiqué le jeune homme de 27 ans.

Ce dernier cas est la partie cachée de l’iceberg. Beaucoup d’autres passent sous silence. Une situation vraiment difficile pour ceux qui sont confrontés à ce genre de problèmes. C’est donc un poids lourd qu’ils portent sur leur cœur et sont obligés de vivre avec toutes leurs vies. L’épineuse question reste celle-ci : « L’on peut facilement épouser un père ou une mère célibataire ? ».

Epouser une mère ou un père célibataire

Le problème qui se pose avec les pères ou mères célibataires, c’est le défi de refaire leur vie sur le plan sentimental. Beaucoup pensent que se mettre en couple avec ceux-ci aura des conséquences négatives sur leur relation.

[Dossier] Mères Célibataires : Récits et témoignages d’une vie compliquéePour Mafreed Hounake, ce ne serait pas possible, mais cela peut arriver après une réflexion bien poussée. « Personnellement, je ne pourrai me mettre en relation amoureuse avec un homme qui a déjà des enfants. Cela pourrait être possible, mais dépendra de la personnalité de l’homme en question. Plusieurs facteurs entreront en jeu avant que je puisse me mettre dans ce genre de relation».

Elle poursuit en ces termes «Dans tous les cas, l’homme aura toujours un lien avec la mère de son enfant. Ce qui pourrait empiéter sur ma relation avec lui. Pour moi, ce serait difficile pour une jeune fille ou une femme qui n’a pas eu d’enfants d’être en relation ou d’épouser un père célibataire », a déclaré cette assistante de direction vivant à Lomé.

Steeve Défodji prend le contre-pied. Pour lui, il n’y a pas de problèmes à se mettre en couple avec une mère célibataire. « Une mère célibataire est une femme qui est sûre d’elle et qui a beaucoup d’expériences. Elle sait ce qu’elle veut. Avec une mère célibataire, tu sais vraiment à quoi t’attendre et si l’homme est sérieux, certains problèmes n’adviendront pas », a affirmé ce togolais vivant en France.

Lire aussi:Togo: L’Université de Lomé recrute

Et de poursuivre en disant « C’est vrai qu’elle sera méfiante, possessive et jalouse au vu de ce qu’elle a traversé par le passé. Si l’homme est sérieux, tout se passera bien », a-t-il conclu.

Kevin Anselme Lawson partage aussi son avis. « Personnellement, je ne vois aucun problème à partager ma vie avec une mère célibataire, bien évidemment si nous partageons tous deux la même vision. Du moment où nos sentiments sont partagés, la présence préalable d’enfant n’y changera rien quoique la présence de cette dernière solliciterait un peu plus d’attention et d’entretien. Par ailleurs, ma seule limite serait que la mère en question entretienne encore une relation pas amoureuse, mais conflictuelle ou chaotique avec le père de l’enfant. Je ne souhaiterai jamais me retrouver en pareille situation », a-t-il déclaré à Lomégraph.

On comprend alors de ce qui précède que derrière chaque mère célibataire se trouve une histoire, mais aussi une force inébranlable et une détermination à toute épreuve. Leur amour pour leurs enfants les guide, les motive et les pousse à surmonter les obstacles, même les plus coriaces. Loin d’être tout ce que la société leur prête comme intention, les mères célibataires sont des femmes comme toute autre. Leur seul mal, c’est d’avoir fait un faux pas dans la vie.

Charbel SOSSOUVI

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici