Accueil POLITIQUE Coup d’Etat au Niger: Gerry Taama se prononce

Coup d’Etat au Niger: Gerry Taama se prononce

31
0
Coup d'Etat au Niger: Gerry Taama se prononce sur la question

C’est officiel. Le Président de la République du Niger est destitué suite à un coup d’Etat perpétré par son armée. Une nouvelle qui n’a laissé personne indifférent malgré leur impuissance d’agir. Gerry Taama, député à l’assemblée nationale togolaise s’est prononcé sur le sujet.

Ancien militaire togolais, Gerry Taama condamne  avec véhémence ce coup d’Etat sur le Président Mohamed Bazoum. Pour lui aucun coup d’état n’ a jamais apporté la paix et la stabilité dans un pays.

Gerry Taama n’est pas d’accord

Dans une publication sur les réseaux sociaux, le député Gerry Taama fustige cette action des militaires. Pour lui, les hommes en tenue n’ont rien à voir avec la politique. « Mes principes ne changeront jamais et j’ai Toujours condamné les coups d’Etat militaires. Et c’est le plus militariste des hommes politiques qui le dit. Je ne cesserai jamais de le scander, les militaires n’ont rien à voir au pouvoir. L’homme en treillis qui veut devenir président abandonne le métier des armes et devient politicien», a t’il déclaré.

Lire aussi: Coopération USA-Togo: Le Général Michael Langley visite Faure Gnassingbé

Il est incompréhensible selon le président du NET que la jeunesse soutienne ce genres d’actes. Il affirme aussi que le fruit d’un coup d’état est l’instabilité politique. « Que la jeunesse africaine soutienne les coups d’état est pour moi la chose la plus incompréhensible. De toute l’histoire de l’Afrique, aucun coup d’état militaire n’a apporté paix et prospérité à un pays, exception peut être faite ai Ghana, mais Rawlings avait fini politicien. C’est parfois la paix dans la dictature, ou l’instabilité politique et économique chroniques», a indiqué Gerry Taama.

Impressions sur les derniers coups d’Etat dans la sous-région

Le député s’est aussi prononcé sur les derniers  coups d’Etat dans la sous-région. « Je l’avais dit dans une précédente tribune ici, seul le colonel Doumbouya peut avoir des circonstances atténuantes pour son coup d’état, car celui ci répondait à un autre coup d’état institutionnel, mais à la condition qu’il retourne le pouvoir dans des délais raisonnables comme ce fut le cas avec Sekouba Konaté. Sinon c’est un autre gâchis».

«Quant aux coups d’états au Mali et au Burkina, ils ont eu lieu sur des présidents démocratiquement élus et leur aspect salutaire tarde encore à se confirmer sur le terrain. Dans ces deux pays, on observe malheureusement un pourrissement de la situation sécuritaire, au delà des rodomontades nationalistes. Mais c’est le temps qui nous dira qui a eu raison, il ne faut pas se précipiter», a t’il indiqué.

La position de Gerry Taama est donc claire. Les hommes en tenue ne doivent pas se mêler des affaires du pouvoir. Si c’est le cas, ils doivent laisser la tenue militaire et devenir des politiciens.

Charbel SOSSOUVI 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici