Accueil SANTÉ Pénurie de Sérum Antivenimeux : L’Alliance ENSEMBLE s’exprime

Pénurie de Sérum Antivenimeux : L’Alliance ENSEMBLE s’exprime

28
0
Pénurie de Sérum Antivenimeux : L'Alliance ENSEMBLE s'exprime

Dans un courrier adressé au ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique daté du 28 septembre 2023, l’Observatoire pour la Promotion de la Santé en Afrique (OPS-Afrique) révèle une situation alarmante au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Kara. Un fait que l’Alliance ENSEMBLE dénonce. Deux patients, victimes de morsures de serpent, se sont vus administrer un sérum antivenimeux (SAV) dont la qualité et l’origine soulèvent de sérieux doutes.

Face à cette révélation troublante, l’Alliance ENSEMBLE  exprime sa consternation et condamne fermement les agissements des professionnels de santé responsables de cette mise en danger de la vie de patients. Cet acte va à l’encontre des principes éthiques et déontologiques de la profession médicale.

L’Alliance ENSEMBLE est inquiète

L’Alliance ENSEMBLE !salue le rôle vigilant de l’OPS-Afrique dans la protection des normes de pratique médicale au sein de nos hôpitaux. Elle exprime également sa gratitude envers les syndicats des professionnels de santé et l’ordre des médecins pour leur réaction rapide et leur engagement en faveur de la sécurité des patients.

Toutefois, l’Alliance ENSEMBLE  s’inquiète du silence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique depuis la réception de la saisine de l’OPS-Afrique. Elle interpelle les autorités sur les raisons de la pénurie de sérum antivenimeux qui affecte nos établissements de santé.

Lire aussi: Breakdance: Une caravane en vue au Togo

Voici l’intégralité du communiqué:

COMMUNIQUE

(Relatif au courrier de l’Observatoire pour la Promotion de santé en Afrique (OPS-Afrique)

L’Alliance ENSEMBLE !…a appris avec consternation à travers un courrier de l’Observatoire pour la Promotion de la Santé en Afrique en date du 28 septembre 2023 adressé au ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, une situation horrible d’administration d’un sérum antivenimeux (SAV) de qualité et d’origine douteuses à deux patients admis en soins au CHU Kara pour morsure de serpent.

L’Alliance ENSEMBLE I… félicite l’OPS-Afrique pour avoir levé le voile sur une pratique qui semble courante selon les informations qui fusent de partout sur l’étendue du territoire et s’insurge contre les agents de santé qui ont fait preuve de manquements graves aux obligations qui sont les leurs et en violation totale du serment et de la déontologie de la profession.Pénurie de Sérum Antivenimeux : L'Alliance ENSEMBLE s'exprime

L’Alliance ENSEMBLE !… apprécie le professionnalisme et l’engagement de l’Observatoire pour la Promotion de la Santé à veiller aux bonnes pratiques dans nos hôpitaux.

Elle remercie également les syndicats des professionnels de santé et l’ordre des médecins, qui ont tous condamné ce comportement indigne et dangereux qui porte atteinte à la vie des patients.

L’Alliance ENSEMBLE !… fait observer que les sanctions des Directeurs des CHU Kara et Sylvanus Olympio suivies de celle du ministre de la Fonction publique, du Travail et du Dialogue social sont le minimum qu’on puisse attendre du gouvernement à proscrire ces mauvaises pratiques dans nos hôpitaux et centres de santé.

L’Alliance ENSEMBLE … s’étonne cependant du silence du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique depuis la saisine de l’OPS-Afrique et s’interroge sur les causes de la pénurie du sérum antivenimeux dans nos hôpitaux.

L’Alliance ENSEMBLE !… invite le ministre de la Santé et l’ensemble du gouvernement à se pencher sérieusement sur les dérives qui sont monnaies courantes dans le domaine de la santé dans notre pays, en mettant en place:

1) Une riposte d’urgence en rappelant et formant le personnel des centres de santé et structures sanitaires, sur leurs obligations et responsabilité au triple points de vue disciplinaire, civil et pénal découlant des manquements décriés par les usagers des services publics sanitaires,

2) – Des cellules de veille sanitaire au niveau des 117 communes du Togo avec les acteurs sociaux (CDQ, CVD, Associations locales de femmes et des jeunes, etc..) ayant pour mission de remonter au niveau préfectoral et national, tous les manquements observés dans les centres de santé et structures sanitaires,

3) Des numéros verts pour dénoncer toute sorte d’abus depuis l’accuell jusqu’au traitement des patients dans nos hôpitaux et centres de santé.

Fait à Lomé le 12 octobre 2023
Pour la coordination
Me Mouhamed TCHASSONA TRAORE

Charbel SOSSOUVI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici