Accueil SANTÉ Togo/Drépanocytose : « la maladie continue toujours par gagner du terrain », Dr Tobossi

Togo/Drépanocytose : « la maladie continue toujours par gagner du terrain », Dr Tobossi

94
0
Drépanocytose

La drépanocytose est une maladie héréditaire du sang qui se manifeste par la production d’une hémoglobine anormale, entraînant la déformation des globules rouges. Cela peut causer des douleurs, une anémie chronique et des complications sévères.

La Journée mondiale de la drépanocytose observée chaque 19 juin, offre une opportunité de sensibiliser à cette maladie génétique courante mais peu connue du grand public. Ce mercredi 19 juin 2024, des sensibilisations et plusieurs manifestations auront lieu à l’endroit de la population togolaise. 

La situation de la drépanocytose au Togo

La drépanocytose touche plus de 50 millions de personnes dans le monde, y compris au Togo.

Lire aussiTogo: le ministère de l’eau recrute

« C’est une pathologie qui fait beaucoup de dégâts. C’est d’ailleurs est une réalité au Togo. Dans ce pays particulièrement, les chiffres donnent 16% de sujets porteurs d’hémoglobine anormale S. Dans les 16%, il y a 4% qui sont des drépanocytaires franc c’est-à-dire qu’ils ont les deux allèles qui sont anormaux au niveau des hémoglobines et qui vont souffrir de la maladie avec leurs complications », a expliqué Docteur Kponou TOBOSSI, au micro des confrères de Nana Fm. 

« Malgré que la science évolue, malgré que les sensibilisations et autres sont faites, la maladie continue toujours par gagner du terrain. Donc on doit accentuer la lutte, la sensibilisation », a-t-il ajouté. 

Bien qu’il soit impossible de prévenir l’apparition d’une maladie héréditaire, il est toutefois possible de réduire la fréquence et la gravité des complications par divers moyens.

Parmi ceux-ci figurent le suivi médical régulier et le dépistage précoce, le maintien à jour des vaccinations, et l’administration d’un traitement antibiotique préventif pendant l’enfance pour diminuer le risque de mortalité lié aux infections graves.

Alida AKAKPO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici