Accueil CULTURE Tourisme: la cascade de Souroukou dans la préfecture de Mô va être...

Tourisme: la cascade de Souroukou dans la préfecture de Mô va être valorisée

22
0
Tourisme

Au Togo, le tourisme constitue un outil efficace de consolidation et de promotion du développement culturel, social et de lutter contre la pauvreté. Le gouvernement ne ménage aucun effort pour la promotion touristique. C’est ainsi que le ministère de la Culture et du tourisme a organisé ce 27 juin, un atelier de validation d’un rapport provisoire, sur l’étude et la faisabilité du projet de cascade de SOUROUKOU, à Djarkpanga dans la préfecture de Mô. 

L’objectif global du projet est de contribuer à l’amélioration de l’offre touristique du pays à travers la valorisation de cette cascade à des fins de développement local et national touristique du pays. 

Chaque année, le ministère de la Culture et du tourisme met en place une stratégie d’études afin de valoriser un site touristique dans les cinq régions du Togo.

Cette année, la cascade de SOUROUKOU, située dans la préfecture de Mô, région Centrale est choisie par le ministère de la Culture et du tourisme à des fins de développement local et National. Kossi LAMADOKOU, ministre de la Culture et du tourisme, se félicite de la situation géographique de ce site attrayant.

“La cascade de SOUROUKOU est un joyau naturel du Togo. Elle est d’ailleurs, la plus grande de la sous-région Ouest-africaine située dans la région centrale à environ 15 km de Djarkpanga, chef lieu de la préfecture de Mô, cette cascade a retenu l’attention du ministère de la Culture et du tourisme lors de ses constructions des sites à des fins de développement touristique au pays”, mentionne-t-il dans son discours .

Il s’agit de développer de façon durable les infrastructures sur le site de la cascade de SOUROUKOU et de renforcer l’attractivité de ce site pour une meilleure fréquentation.

Lire aussiTournoi de la Reconnaissance: Fo-Doh Laba sensibilise la jeunesse

D’après la directrice de la planification et du développement touristique, ASSINGUIME Mafissa, la cascade de SOUROUKOU est à valoriser grâce à ses caractéristiques et à son patrimoine naturel.

“ C’est un site de notre patrimoine naturel et pittoresque. Même sa taille avoisine les cent quatre-vingt-dix mètres de haut, ce qui est vraiment d’une longueur très appréciable. Le site dispose aussi d’un bassin très large, propice à la baignade. Il n’est pas enclavé, pas loin du village de SOUROUKOU et aussi, son accessibilité est relativement bonne. Voilà tous ces critères qui ont mérité le choix de ce site pour la validation de cette cascade. ”Explique t’elle.

Faire du tourisme un secteur de développement

Par son offre touristique en vue, le site de la cascade de SOUROUKOU, une fois aménagé, va assurer un développement durable des infrastructures et renforcer une meilleure fréquentation à la population de la préfecture de Mô, mais aussi des visiteurs venant des horizons. Ainsi, l’aménagement de ce site va donner beaucoup d’avantages sur le plan culturel et économique pour le développement durable du pays.

“Les avantages sont économiques, les retombées sont des valorisations de patrimoine. La cascade est envisagée ici comme un patrimoine culturel. Pour une période locale, c’est d’abord les activités génératrices de revenus, les emplois pour la jeunesse et la visibilité, le désenclavement, la diversification de l’offre touristique national et ensuite promouvoir la destination du Togo”, indique AKALO Koffi, juriste expert chargé des aspects juridiques et organisationnel de ce projet.

Un milliard cinq cent cinquante-sept mille francs, c’est le coût global de ce projet prévu pour être réalisé sur une durée de trois ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici