Accueil POLITIQUE Gestion de l’eau au Togo : la police des eaux entre en action

Gestion de l’eau au Togo : la police des eaux entre en action

180
0
Gestion de l’eau au Togo : la police des eaux entre en action

Le ministre de l’eau et de l’hydraulique villageoise, le Général Yark Damehame, annonce la création officielle de la Police des Eaux au Togo. Une mesure novatrice visant à renforcer l’application du code de l’eau établi par la loi n°2010-004 du 14 juin 2010.

Sous la direction du Général de Brigade Yark, cette initiative vise à instaurer une gestion plus stricte des ressources en eaux. Il va englober des agents de police judiciaire, des représentants de divers ministères, et des membres des collectivités territoriales, opérant à l’échelle nationale.

La mission de la police des eaux

La Police des Eaux, régie par l’arrêté N°000001 MEHV/CAB, dispose de pouvoirs étendus, lui permettant d’accéder aux domaines privés, domiciles, et dépendances pour vérifier les installations, prélever des échantillons. Elle va également effectuer des analyses afin de prévenir toute activité nuisible à la qualité de l’eau.

Malgré cette avancée, des préoccupations surgissent parmi la population, notamment en ce qui concerne les demandes de branchement en eau potable restées sans succès. Cette nouvelle force, mise en place par le Général Yark Damehane, pourra enquêter et constater les infractions à la loi sur l’eau, avec la possibilité d’accéder aux propriétés privées sur réquisition du procureur de la République ou d’autres autorités judiciaires compétentes.

Les enquêtes de la police des eaux

Les agents assermentés pourront également requérir des propriétaires les autorisations nécessaires, prélever des échantillons, et mettre en œuvre les procédures prévues par la loi relative à la gestion de l’eau. En cas de flagrant délit, la Police des Eaux peut engager des poursuites, établissant des procès-verbaux transmis au procureur de la République.

Les actions et poursuites sont exercées par le ministre chargé de l’eau devant les juridictions compétentes, conformément aux dispositions du Code Pénal et du Code de Procédure Pénale en vigueur.

Lire aussi: Togo: Un nouveau poste de péage bientôt opérationnel

Il est à souligner que l’eau est un besoin fondamental et chaque être humain a droit à l’eau salubre. Mais, pour près d’un milliard de personnes, cette promesse n’est pas encore tenue. Ils vivent sans eau potable. C’est pourquoi le Ministre Yark Damehane s’engage et promet résoudre toutes problématiques liées à l’eau potable au Togo.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici