Accueil SPORT Togo: Adebayor s’exprime sur la convocation de Bradley Barcola avec les Bleus...

Togo: Adebayor s’exprime sur la convocation de Bradley Barcola avec les Bleus (France)

1881
0
Togo: Adebayor s'exprime sur la convocation de Bradley Barcola avec les Bleus (France)

Le suspens est enfin terminé. Bradley Barcola, joueur franco-togolais a été convoqué par Didier Deschamps pour l’Euro 2024. Cette convocation met fin à toutes les spéculations qui entouraient la convocation du joueur du Paris Saint-Germain par l’équipe nationale togolaise.

Togo: Adebayor s'exprime sur la convocation de Bradley Barcola avec les Bleus (France)

Les réactions ont fusé de partout. Acteurs du football, supporters et passionnés du ballon rond ont donné leur avis sur cette convocation. Emmanuel Adebayor, emblématique capitaine des Eperviers du Togo a aussi donné son avis sur ce fait.

Adebayor s’exprime

Pour Emmanuel Adebayor, le cas de Bradley Barcola est different des autres joueurs. « Le cas Barcola est différent parce que c’est un jeune joueur qui est né en France, a grandi en France«, peut-on lire sur foot.tg.

L’ex sociétaire du Real Madrid poursuit en pointant du doigt certains facteurs qui auraient favorisé le choix de la France par le jeune joueur. Il s’exprime en ces termes.

Lire aussi: Championnat Scolaire Africain: Le Togo quitte la compétition

« Le jeune (Barcola, ndlr), il est encore très jeune, il évolue dans l’équipe du Paris Saint-Germain, une équipe qui envisage gagner la Champions League. S’il venait à la sélection togolaise qu’on a aujourd’hui, cela l’avantagerait-il ? Je ne crois pas parce qu’il y a un détail qu’il faut savoir. Au-delà du contrat du joueur, du salaire, des primes, des bonus, il y a aussi le contrat image qui est fonction de la sélection avec laquelle tu évolues«, a t’il affirmé.

« La catégorie A rassemble la France, le Brésil… Catégorie B : Allemagne, Italie… ainsi de suite. Lorsque le joueur a un contrat avec Nike par exemple, le montant n’est pas le même pour tous les joueurs. Il tient compte de cette classification puisque les marques sont plus présentes dans ces pays qu’en Afrique«.

Un autre facteur déterminant selon Adebayor pourrait être les trophées. « Nous, on a jamais gagné la CAN. Mais, lui il va jouer qui a déjà gagné la Coupe du monde et il peut aussi la gagner avec l’équipe de France. C’est mieux pour lui. Mais, s’il vient au Togo pourra-t-il gagner la Coupe d’Afrique des nations ? Non. Est-ce qu’il va pouvoir faire une coupe du monde, je ne crois pas. Il va falloir qu’on soit honnête«, a-t ‘il déclaré.

Adebayor revient sur son propre cas. « Lorsque je suis allé en France en 1999, j’ai 15 ans et demi donc j’avais le choix de jouer pour l’équipe de France ou le Togo. À l’époque, le Togo ne m’avait même pas encore convoqué. Mais, j’ai refusé catégoriquement parce que je suis né à Kodjoviakopé, j’ai grandi là-bas, j’ai tous mes amis là-bas. À l’époque là même, je maîtrisais pas encore la langue française pour tout dire donc je ne sais pas à quoi ça sert pour moi de jouer pour l’équipe de France. Tellement je suis attaché à mon pays le Togo que je ne peux pas le faire ».

Pour finir, Adebayor parle d’une décision qu’il ne regrette pas. « Sinon l’équipe de France des moins de 16 ans à l’époque, ils m’ont appelé et ont voulu me faire la nationalité, mais j’ai refusé donc pour moi, ce n’est pas du tout un regret«, a t’il affirmé.

Les débats continueront sûrement mais s’arrêteront à un moment donné. Une chose est claire. Bradley Barcola a fait un choix en adéquation avec ses ambitions et son parcours. Le joueur de Paris Saint-Germain, en rejoignant les Bleus, espère non seulement étoffer son palmarès, mais aussi s’inscrire dans l’histoire d’une des équipes les plus prestigieuses du football mondial.

Cette décision, bien que décevante pour les supporters togolais, souligne les réalités du football moderne où les opportunités sportives et économiques influencent souvent les choix des jeunes talents. Quant à Emmanuel Adebayor, il incarne une génération où le cœur et les attaches personnelles prenaient parfois le pas sur les considérations matérielles. Le chemin de Barcola ne fait que commencer, et seul l’avenir dira s’il aura raison de ce choix.

Charbel SOSSOUVI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici