Accueil SOCIÉTÉ Togo: La Police Nationale démantèle un réseau de braqueurs

Togo: La Police Nationale démantèle un réseau de braqueurs

32
0
Togo: La Police Nationale démantèle un réseau de braqueurs

La Police nationale du Togo a réussi un coup de maître en mettant fin aux agissements d’un réseau de présumés braqueurs et receleurs. Trois noms sont désormais gravés dans les annales de la criminalité : Y. Cissé, H. Kodjo et A. Amina. Ces individus, membres d’un réseau opérant à Lomé, Tsévié, Amakpapé et Notsé, se spécialisaient dans le ciblage des motocyclistes.

L’enquête a été enclenchée suite à une plainte pour vol avec violence de moto survenue le 9 mai 2023 à Tsikplonou-Kondji. Les résultats ont été fulgurants : le 25 septembre 2023, Y. Cissé a été appréhendé à Agbelouvé et H. Kodjo à Tsévié.

Mode opératoire dévoilé par la Police Nationale

Le modus operandi de ces malfrats est aussi simple que machiavélique. Il a donc dévoilé par la Police Nationale. L’un se fait passer pour un client lambda, engageant un taxi-moto vers une destination convenue avec ses complices. Ces derniers, à moto également, suivent en embuscade. Une fois l’endroit jugé propice, ils frappent violemment la victime et s’emparent de son engin.

Lire aussi: Togo: Quinze criminels dans les mailles de la Police Nationale

L’horreur de leurs actes a laissé des traces macabres. À Zanguéra, dans la nuit du 05 juin 2021, un chauffeur de taxi-moto a perdu la vie lors d’une attaque. À Notsé, le 10 Mars 2022, un autre chauffeur a été tué sous le « mur d’Agbogbo » avant que les criminels ne s’emparent de sa moto. Sur la route de GAME, le 21 avril 2023, un conducteur de moto a été violemment attaqué, laissant derrière lui une scène d’horreur. Amina, quant à elle, était la gardienne des « biens » acquis par ce groupe de criminels.

La Police Nationale lance un appel à la vigilance de tous. L’institution dirigée par le Colonel Yaovi Okpaoul appelle aussi à la collaboration active de la population pour garantir la sécurité de chacun et la quiétude de tous.

Charbel SOSSOUVI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici