Accueil SOCIÉTÉ Lutte contre le VIH : les journalistes formés au traitement des ...

Lutte contre le VIH : les journalistes formés au traitement des informations liées aux populations clés

56
0
Lutte contre le VIH : les journalistes formés au traitement des informations liées aux populations clés

Les professionnels de médias ont débuté ce lundi à Lomé, une formation sur le traitement de l’information liée aux populations clés dans le cadre de la lutte contre le VIH. Organisé par l’association Club des 7 jours, cet atelier vise à amener les journalistes à sensibiliser la population pour la réduction des VBG à l’endroit des populations clés.

L’objectif est de contribuer à la création d’un environnement favorable pour les populations clés à travers le renforcement des capacités des professionnels de médias sur le traitement des informations en lien avec les populations clés. Ceci pour la riposte du VIH SIDA et la promotion des droits humains.

Riposte au VIH dans les populations clés

Les travaux de l’atelier de formation ont été ouverts par Eddy KEWOULA, chargé de communication et coordonnateur du Conseil National de Lutte contre le SIDA (CNLS). Durant trois jours, les journalistes vont suivre des communications entre autres sur la stigmatisation et la discrimination.

Lutte contre le VIH : les journalistes formés au traitement des informations liées aux populations clés

L’ONUSIDA utilise la terminologie « populations clés » pour désigner des groupes définis qui, en raison de comportements à haut risques spécifiques, sont davantage exposés à l’infection du VIH indépendamment du type d’épidémie ou du contexte local. En outre, ces populations sont souvent victimes de lois punitives ou de politiques stigmatisantes, et ont un accès réduit aux services ».

Lire aussi: Togo: Bienvenue dans la cinquième république

Pour l’ONUSIDA, les cinq principaux groupes de population clés qui sont particulièrement vulnérables au VIH et n’ont souvent pas accès à des services adéquats sont les hommes gays et autres hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, les professionnel(le)s du sexe, les personnes transgenres, les consommateurs de drogues injectables et les détenus ainsi que les personnes incarcérées.

Pour rappel, Le club des 7 jours est une association togolaise qui aide les jeunes LGBTs au Togo et prône le bien être psychologique et social des minorités à travers des événements culturels et des aides à l’insertion socio-professionnelle. Il oeuvre aussi à créer une génération sans Sida en luttant contre l’épidémie et en faisant de la prévention.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici