Accueil SOCIÉTÉ Togo : Kayi Dogbe réagit aux incidents du Full Moon

Togo : Kayi Dogbe réagit aux incidents du Full Moon

46
0
Togo : Kayi Dogbe réagit aux incidents du Full Moon

Kayi Dogbe, une personnalité fortement engagée pour la jeunesse togolaise, exprime sa vive indignation suite aux troubles survenus lors de l’événement récréatif Full Moonn. Cet événement, qui s’est déroulé au CETEF le weekend dernier, visait à offrir aux jeunes une opportunité de se détendre et de se rencontrer dans une atmosphère conviviale.

Le concept du Full Moon semblait prometteur, donnant aux jeunes une occasion tant attendue de se divertir et de tisser des liens. Cependant, la réalité a été assombrie par des problèmes d’organisation. De nombreux participants, bien qu’ayant acheté leur billet d’entrée à 4000 FCFA, se sont vu refuser l’accès en raison d’une affluence massive et de mesures de sécurité strictes.

Consternation de Kayi Dogbé

La situation a rapidement dégénéré lorsque les agents de sécurité ont dû stopper l’afflux de personnes pour prévenir tout risque d’incident. Des affrontements ont éclaté entre les jeunes à l’extérieur et les agents de sécurité chargés de maintenir l’ordre.

Lire aussi:  Flambée du prix des casques : Le gouvernement togolais dit NON

Une vidéo montrant un jeune homme violemment agressé par les agents de sécurité a suscité une vague d’indignation en ligne, y compris de la part de Kayi Dogbe. Sur sa page Facebook, elle a exprimé sa profonde consternation face à ces actes inacceptables. Ancienne employée du PNUD, Kayi Dogbe a également appelé les autorités à prendre des mesures fermes pour identifier les responsables et les traduire en justice.

« En tant que mère, je suis profondément touchée et indignée. Ce niveau de violence est inacceptable et ne peut être toléré », a-t-elle écrit sur Facebook, soulignant l’importance de préserver la sécurité et le bien-être des jeunes générations.

« Au surplus, les contours et le schéma de cet évènement doivent être revus pour protéger notre jeunesse contre ces abus, dérives et dérapages rapportés », a conclu Kayi Dogbe.

Les organisateurs d’évènements doivent donc tirer des leçons de cette édition du Full Moon pour les prochaines éditions des manifestations de ce genre. Pour rappel, la structure organisatrice du Full Moon Jeffa Event a exprimé son regret face aux actes déshonorants qui se sont produits le samedi 26 août dernier au CETEF.

Charbel SOSSOUVI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici