Accueil SOCIÉTÉ Captation d’images des élèves : Kokoroko dicte des conditions

Captation d’images des élèves : Kokoroko dicte des conditions

387
0
Captation d'images des élèves : Kokoroko dicte des conditions

Prof Dodji Komla Kokoroko, ministre en charge des enseignements primaire, secondaire et technique a annoncé vendredi 10 mai 2024, de nouvelles directives pour protéger la vie privée et le bien-être des apprenants. Cette note circulaire intervient dans un contexte où l’utilisation croissante des médias visuels soulève des préoccupations concernant la confidentialité et le consentement des élèves.

Dans la note, Prof Kokoroko indique que désormais, toute demande de tournage ou de prise de vue, que ce soit à des fins pédagogiques, promotionnelles ou autres, dans un établissement scolaire ou centre de formation professionnelle, est soumise à une autorisation préalable du ministère des enseignements primaire, secondaire et technique (MEPST). Ceci pour assurer la coordination adéquate des activités et de minimiser les pertes du temps d’apprentissage.

Kokoroko élabore deux formulaires à cet effet

« Le formulaire d’autorisation de tournage et de prise de vue, disponible dans les directions régionales de l’éducation, facilite l’examen de la demande. Celui-ci est soigneusement rempli par le demandeur qui y joint les pièces requises, et effectue le dépôt du dossier complet de demande au secrétariat général du MEPST ».

Captation d'images des élèves : Kokoroko dicte des conditions

Lire aussi: Magazine-togo-emergent-N016

« Le formulaire d’autorisation de captation et de diffusion d’images à faire remplir, à l’entame de l’année scolaire, par les parents d’élèves qui consentent à des prises de vue de leurs enfants dans le cadre d’un reportage en milieu scolaire ou tout projet impliquant une couverture médiatique en milieu scolaire ».

« Aucun des deux formulaires ne vaut uns autorisation ni même implicite du ministère des enseignements primaire, secondaires et technique » a souligné Prof Dodji Komla Kokoroko

Une fois une autorisation accordée par le MEPST pour la réalisation d’un reportage ou de prises de vue, un inspecteur du secteur pédagogique de l’établissement concerné assure le suivi des activités pendant le déroulement.

Captation d'images des élèves : Kokoroko dicte des conditionsRappelons qu’avant toute publication, il est obligatoire de déposer une copie de l’élément à diffuser à la direction régionale de l’éducation compétent.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici