Accueil SOCIÉTÉ GF2D: Un atelier sur la prise en charge des victimes d’agression sexuelle

GF2D: Un atelier sur la prise en charge des victimes d’agression sexuelle

21
0
GF2D: Un atelier sur prise en charge des victimes d'agression sexuelle

Ce 19 décembre 2023, à l’évêché de Kara, s’est ouvert un atelier d’une importance cruciale pour la région des Savanes au Togo. Cet atelier organisé par le Groupe de réflexion d’action Femmes, démocratie et développement (GF2D) en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), d’une durée de quatre jours, vise à renforcer les compétences des animateurs des centres d’écoute dans la prise en charge psychosociale des victimes d’agressions sexuelles.

Il s’inscrit dans le cadre du projet de protection des femmes et des enfants contre les violences basées sur le genre en situation de conflit dans les communes de la région des Savanes au Togo.
L’ouverture de cet atelier a été honorée par la présence du Directeur régional de la planification du développement et de l’aménagement du territoire, représentant le préfet de la Kozah, ainsi que des représentants de diverses institutions locales.

Parmi eux, une représentante du Maire de la commune Kozah 1, une représentante du directeur régional de l’action sociale, un représentant de la représentante résidente de l’UNFPA au Togo, la secrétaire générale de GF2D, et des participants venus des Savanes.

Dans son discours d’ouverture, Hassim Miliawai, Directeur régional de la planification du développement et de l’aménagement du territoire, a exprimé sa gratitude envers les initiateurs du projet et le partenaire technique et financier, le Fonds des Nations Unies. Il a souligné l’importance de cette formation dans le contexte actuel, où les menaces sécuritaires et la crise du Sahel touchent particulièrement la région des Savanes.

Un projet salutaire de la GF2D

Le projet, initié par le GF2D en partenariat avec l’UNFPA, vise à renforcer les capacités des acteurs communautaires pour la prise en charge psychosociale des survivants des violences basées sur le genre. GBEBENAHIN-ADJETEY Amivi Léocadi l’explique en ces termes.

« Le renforcement sera plus spécifique à l’écoute des victimes, comment recevoir les victimes et en quel moment il faudra les référer vers les structures de santé et aussi les référencer vers les structures judiciaires. Puisque lorsqu’il y a une victime, il y a la prise en charge psychologique, médicale, juridique et judiciaire. Donc au bout de 4 jours nous allons insister sur cet aspect-là qui est comment recevoir les victimes. »

Lire aussi: Togo/OTR: Deux procédures fiscales digitalisées

Mme AGUEY Noussouessi, secrétaire générale de GF2D, dans son intervention, a mis en lumière le contexte difficile dans lequel s’inscrit ce projet. « La région des Savanes, subdivisée en 7 préfectures et 16 communes, fait face à des défis majeurs, exacerbés par les incursions fréquentes des attaques violentes et les déplacements massifs de population», a t’elle déclaré.

Les violences basées sur le genre, malheureusement, se manifestent de manière prégnante dans cette région. À la suite de cette formation, « 30 acteurs seront outillés » pour prendre en charge les victimes dans leur communauté respective.

Partenariat international

La Représentante du Directeur Régional de l’Action Sociale a souligné que « La gestion des cas de violence, la prévention et le traitement de la violence sont la responsabilité de tout citoyen. Famille, communauté, groupe communautaire, entreprise, dirigeant et l’ensemble des hommes et secteur du gouvernement et la société ». Elle a appelé à des actions concrètes, impliquant divers secteurs tels que la sécurité, le social, la justice et la santé.

Dr N’SINDI Bwato Expert au programme santé reproductive UNFPA, Représentant de la Représentante Résidente de l’UNFPA au Togo a souligné le rôle essentiel de son organisation dans la réduction des décès maternels et la lutte contre les violences sexuelles.GF2D: Un atelier sur prise en charge des victimes d'agression sexuelle

Elle s’exprime en ces termes. « UNFPA est une agence qui accompagne le gouvernement dans les actions qui visent réellement à réduire le décès des mères lorsqu’elles accouchent, faire en sorte que les violences sexuelles s’arrêtent et que les femmes soient traitées avec dignité. C’est dans cette optique que lorsqu’il y a une crise, UNFPA intervient auprès du gouvernement pour l’accompagner dans les actions qu’il mène déjà. Quand nous parlons du gouvernement, cela implique les acteurs que le gouvernement utilise et le GF2D fait partie de ces acteurs… »

Cet atelier représente une avancée significative dans la prise en charge des victimes de violences basées sur le genre dans la région des Savanes. Il incarne l’engagement des acteurs locaux, de la société civile et des partenaires internationaux pour faire face à un problème pressant.

La formation des animateurs des centres d’écoute contribuera à créer un réseau solide de soutien pour les victimes, favorisant ainsi un environnement plus sûr et plus résilient dans les communautés locales.

Plaki SIMLIWA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici