Accueil SOCIÉTÉ Forum des Femmes 2023 : IBRAHIMA Mémounatou appelle à plus d’actions et...

Forum des Femmes 2023 : IBRAHIMA Mémounatou appelle à plus d’actions et d’efficacité dans la lutte contre les violences basées sur le genre

19
0
Forum des Femmes 2023 : IBRAHIMA Mémounatou appelle à plus d’actions et d’efficacité dans la lutte contre les violences basées sur le genre

« Agir pour plus de protection des femmes et des enfants ». C’est l’objectif principal qui a réuni à l’hôtel 2 février de Lomé, d’éminentes personnalités dans le cadre du Forum des Femmes 2023. L’évènement qui est à sa deuxième édition, a connu la participation de près de 300 acteurs œuvrant dans le domaine des technologies, des Violences Basées sur le Genre (VBG) et de l’égalité genre.

Les partenaires techniques et financiers, les autorités politiques, administratives, traditionnelles et religieuses, les élus locaux, y ont également pris part. La rencontre qui se veut biennale est initiée par les associations « Femmes d’Action » et « Cœur Solidaire ». Le Forum des Femmes 2023 est placé sous le thème « inclusion numérique et violences basées sur le genre : opportunités, freins et défis ». Il faut le souligner, la tenue de la deuxième édition du Forum des Femmes pour la Femme et l’Enfant s’inscrit dans la droite ligne de la commémoration de la Journée de la Femme africaine, observée chaque 31 juillet.

Forum des Femmes 2023 pour plus de résultats significatifs

Selon IBRAHIMA Mémounatou, la présidente du comité d’organisation et deuxième Vice-présidente de l’Assemblée Nationale, organiser le Forum des Femmes 2023 vise surtout à rendre plus efficiente la lutte acharnée menée contre les violences basées sur le genre. Il en est de même contre les violences dont sont victimes les enfants. Car ces dernières années, avec l’essor du numérique dans le monde, voire dans notre pays, une nette progression des VBG est constatée. Forum des Femmes 2023

« Les difficultés économiques, l’effritement des mécanismes sociaux de protection de la femme et de l’enfant ont donné lieu à un accroissement des violences sexistes sur les femmes et les enfants. Les effets de telles situations continuent d’être visibles et de récents évènements tragiques survenus sur la personne de petites filles dans notre capitale, Lomé, ainsi que dans des villes du pays comme Tsévié, Aného, Sokodé et ailleurs, interrogent sur le sort réel des personnes vulnérables, notamment des femmes, des enfants, des veuves, des femmes en situation de handicap, des femmes et enfants souffrant de certaine pathologiques particulières », a-t-elle déploré.

Lire Aussi : Ambassadrice Communes Grand Lomé : Pouwoèdèou Simliwa s’adjuge le titre

Agir maintenant pour l’avenir

Alors il est plus que nécessaire d’impulser des changements significatifs et durables de mentalités et de comportements. C’est à dire qu’il est important de s’assurer que la transition numérique ne crée pas de fracture technologique en défaveur des femmes et filles et n’accroissent leur vulnérabilité sur les plans socioéconomique, éducatif et politique. Ainsi la recherche d’une plus grande égalité des sexes en matière d’innovation, de technologies, d’éducation et d’utilisation du numérique devient un impératif sociétal.

« L’accès au numérique, le développement des compétences qui y sont associées, l’utilisation appropriée et intelligente des technologies de l’information et de la communication dans tous les secteurs d’activités, dans une perspective inclusive, est le pari à gagner à l’horizon 2030 par tous les États », a martelé Madame IBRAHIMA Mémounatou. Elle a également d’adresser ses remerciements au Chef de l’État pour son implication personnelle sur la question de l’égalité, de l’équité genre et de la promotion de la Femme au Togo.

« Que la femme trouve en terre togolaise les conditions et les leviers de son épanouissement en partenariat avec les hommes, nos concitoyens, attachés qu’ils sont aux valeurs universelles d’égalité, de dignité, de solidarité au service de la paix sociale et du développement de notre pays », a exhorté pour sa part, Adjovi Lolonyo APEDOH-ANAKOMA, Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.

Le Forum des Femmes 2023, a été enrichi par des panels qui ont permis d’aborder plusieurs questions pertinentes. Des partages d’expériences ont également permis d’édifier l’assistance.

 

Tony A.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici