Accueil SOCIÉTÉ Evaluation environnementale et sociale des installations de Togocom dans la Kara et...

Evaluation environnementale et sociale des installations de Togocom dans la Kara et les Savanes

39
0
Togocom

Le 5 juillet dernier, l’Agence nationale de gestion de l’environnement (ANGE) a organisé un atelier d’évaluation des rapports d’audit environnemental et social des installations d’antennes et de fibre optique de Togocom hors zone sensible. Cet événement s’est tenu à l’évêché de Kara, rassemblant des acteurs clés, notamment des représentants communaux et cantonaux, l’ARCEP, Togocom, et d’autres parties prenantes.

Cet atelier a permis de mettre en lumière les efforts de Togocom pour se conformer aux normes tout en soulignant les points à améliorer pour une meilleure intégration de ses infrastructures dans le paysage togolais.

Amélioration des performances de Togocom

L’audit environnemental et social visait à améliorer les performances environnementales et sociales de Togocom en identifiant les écarts aux normes et bonnes pratiques, afin de proposer des mesures correctives.

Une présentation lors de l’atelier a souligné l’importance de cet audit. « Le groupe Togocom est le leader du marché togolais des télécommunications au service de l’ensemble des Togolais pour le développement de la téléphonie mobile. Togocom a implanté 844 pylônes répartis dans les cinq régions du pays. Cependant, le déploiement de ces sites techniques et l’implantation des fibres optiques n’ont pas été étudiés préalablement en termes d’impact environnemental et social. »

L’audit a couvert l’ensemble des sites techniques, leurs voisinages et l’implantation des fibres optiques dans les régions de la Kara et Savanes.

Il a pris en compte les installations de génie civil, les installations électriques et de télécommunication, les opérations de vidange et de ravitaillement en huiles à moteur et gas-oil des groupes électrogènes, les conditions de travail, le tracé des fibres optiques, les parties prenantes et les plaintes.

Lire aussiFinale de la Coupe du Togo: la date des hostilités est rendue publique

Réactions des Participants

Les participants de la communauté ont exprimé leurs avis. Dalakna Djadja, chef canton de Baga (Niamtougou), a déclaré : « L’installation de la fibre optique dans nos communautés nous permet d’avoir accès à l’internet, ce qui nous donne beaucoup d’informations. Cependant, la couverture n’est pas totale, et j’exhorte Togocom à étendre le réseau pour que tout le monde puisse en bénéficier ».

Le secrétaire général de la commune d’Assoli 1 a ajouté : « L’installation de la fibre optique est une réussite dans nos localités, mais il faut améliorer l’entretien des antennes pour sécuriser les lieux et réduire les nuisances sonores causées par les groupes électrogènes lors des coupures d’électricité. Nous avons également souligné que, malgré la traversée de notre région par la fibre optique, nous ne bénéficions pas du wifi ».

L’audit environnemental et social réalisé par Togocom répond aux réglementations en vigueur au Togo, aux normes internationales (SFI-BM) et aux préoccupations de santé publique, de sécurité des populations riveraines et de préservation des sites naturels.

Le groupe Togocom, né de la fusion de Togo Télécom et Togo Cellulaire en 2018, continue de se développer sous la direction de M. Pierre-Antoine Legagneur, avec l’ambition d’améliorer continuellement ses performances environnementales et sociales.

Plaki SIMLIWA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici