Accueil SOCIÉTÉ Lutte contre la criminalité transnationale organisée : GIABA et CCDG interpellent les femmes...

Lutte contre la criminalité transnationale organisée : GIABA et CCDG interpellent les femmes de l’espace CEDEAO

26
0
Lutte contre la criminalité transnationale organisée : GIABA et CCDG interpellent les femmes de l’espace CEDEAO

Le Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’ouest (GIABA) et le Centre de la CEDEAO pour le développement du genre (CCDG) vont en guerre contre la criminalité transnationale organisée. Ils initient une table ronde et un atelier régional de mobilisation des femmes sur la criminalité transfrontalière qui a débuté ce mardi, 12 décembre 2023 à Lomé.

L’objectif global est de sensibiliser les femmes sur les dimensions genre de l’impact du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme (BC/FT). Il est également question de dégager un consensus sur les perspectives d’intégration des questions de femmes dans la lutte contre la criminalité transnationale organisée et les questions connexes dans l’espace CEDEAO.

Pourquoi le choix des femmes pour la lutte contre la criminalité transnationale organisée ?

La Vision 2050 de la CEDEAO met l’accent sur les défis de l’inégalité genre dans l’espace CEDEAO ; et le pilier 5 sur l’inclusion sociale place en particulier les femmes, les enfants et les jeunes, et toutes personnes vulnérables (y compris les personnes handicapées et les personnes âgées) au cœur du développement et du processus d’intégration.

« L’éducation des enfants, qui vont devenir des adultes demain, vient de la femme. On a constaté aussi que les grandes personnes qui font le blanchiment de capitaux, impliquent les femmes. Il faut que la femme soit sensibilisée, connaisse bien les détails du processus de blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. On ne peut pas arriver au bout de la lutte sans impliquer les femmes », a souligné Jeffrey Isima (PHD), directeur Evaluation et Conformité du GIABA.

Lire aussi: Togo: Le nouvel ambassadeur d’Egypte prend fonction

Cette rencontre vise spécifiquement à procéder à une évaluation critique de la situation du BC/FT et de leurs dimensions genre en Afrique de l’Ouest. Il s’agit aussi de faciliter le partage des connaissances, d’expériences et des bonnes pratiques des États membres de la CEDEAO sur l’intégration de la dimension genre dans les politiques, stratégies et programmes visant à lutter contre la criminalité économique et financière transnationale organisée et les questions connexes.

Lutte contre la criminalité transnationale organisée : GIABA et CCDG interpellent les femmes de l’espace CEDEAOLes travaux de la rencontre vont se poursuivent jusqu’au jeudi, 14 décembre 2023. L’un des résultats attendus est l’adoption d’un document clé pour l’intégration des perspectives des femmes dans les efforts de lutte contre la criminalité économique et financière en Afrique de l’Ouest.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici