Accueil CULTURE Au Togo, la croissance devrait atteindre 5,1% en 2024

Au Togo, la croissance devrait atteindre 5,1% en 2024

33
0
Au Togo, la croissance devrait atteindre 5,1% en 2024

La Banque mondiale a publié cette semaine son enquête semestrielle sur les économies africaines Africa’s Pulse. Selon les prévisions de l’institution de Bretton Woods, le Togo devrait atteindre une croissance de 5,1%.

Il s’agit d’un léger ralentissement par rapport à 2023 où le taux de croissance était estimé à 5,4% au Togo. La Banque mondiale précise que ce taux s’explique par les efforts d’assainissement budgétaire, la faiblesse de la demande extérieure et l’incertitude régionale.

Quant à la pauvreté, elle devrait diminuer progressivement en 2024 et 2025. Elle devrait atteindre un taux de 36,1% en 2026, contre 42,4 % en 2023.

Hausse de la croissance en Afrique subsaharienne

En Afrique subsaharienne, la croissance devrait quitter son niveau le plus bas de 2,6 % en 2023 à 3,4 % en 2024 et 3,8 % en 2025. L’incertitude des conditions économiques mondiales, de la croissance des paiements du service de la dette, des catastrophes liées au climat, l’escalade des conflits et de la violence fragilisent la relance.

L’activité économique devrait rebondir dans la région, soutenue par l’augmentation de la consommation privée et la baisse de l’inflation.

L’inflation devrait atteindre 5,1 % en 2024

Le rapport Africa’s Pulse précise que malgré cette prévision de croissance, le rythme de l’expansion économique de la région reste inférieur au taux de croissance de la décennie précédente (2000-2014) et est insuffisant pour avoir un effet significatif sur la réduction de la pauvreté.

Lire aussi : Togo: Santrinos Raphaël lance « Belle Vie »

Togo: Santrinos Raphaël lance « Belle Vie »

L’inflation médiane dans la région devrait passer de 7,1 % en 2023 à 5,1 % en 2024 et à 5 % en 2025-26, soutenue par la normalisation des chaînes d’approvisionnement mondiales, la baisse constante des prix des matières premières et l’impact du resserrement monétaire.

La Banque mondiale recommande des politiques de transformation pour lutter contre les inégalités.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici