Accueil SOCIÉTÉ Inclusion de la femme en agroécologie : les acteurs du projet EGALE-AO...

Inclusion de la femme en agroécologie : les acteurs du projet EGALE-AO en atelier à Lomé

15
0
Inclusion de la femme en agroécologie : les acteurs du projet EGALE-AO en atelier à Lomé

L’atelier régional de renforcement de capacité en genre bat son plein depuis le 24 octobre 2023 à Lomé. C’est le cadre de la mise en œuvre du projet Égalité des genres par l’agroécologie menée par les femmes en Afrique de l’Ouest (EGALE-AO). Cette rencontre est organisée par INADES-Formation Togo et connait la participation des acteurs venus du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Bissau, du Sénégal, du Canada et du Togo.

Le but de cet atelier est de renforcer les capacités des homologues, favoriser les échanges sur l’inclusion des femmes en agroécologie et de faire le point sur les avancées du projet. Jusqu’au 28 octobre 2023, les homologues partagent entre eux, les expériences sur l’agroécologie et l’accompagnement des femmes. Ils échangent également sur les progrès réalisés depuis la dernière rencontre et planifie les activités à venir, puis faire le point de l’évaluation de la sécurité semencière.

En quoi consiste le projet EGALE-AO ?

« L’objectif du projet c’est de donner aux femmes la capacité de participer aux instances de prise de décision, d’avoir des connaissances en matière de production agricole, d’avoir accès aux ressources comme la terre afin qu’elles puissent être des actrices de la sécurité alimentaire », a affirmé Mme Fernande ABANDA, coordinatrice du programme EGALE-AO et gestionnaire de programme à l’ONG canadienne Inter Pares.Inclusion de la femme en agroécologie : les acteurs du projet EGALE-AO en atelier à Lomé

Le projet Égalité des genres par l’agroécologie menée par les femmes en Afrique de l’Ouest (EGALE-AO) est piloté par Inades-Formation Togo, Inades-Formation Burkina, ENDA PRONAT, Tiniguena et la COPAGEN en partenariat avec l’ONG canadienne Inter Pares. Il est appuyé financièrement par Affaires Mondiales Canada (AMC).

Lire aussi: Université de Lomé: Un appel à candidatures est lancé

Mis en œuvre de 2022 à 2026 soit une période de cinq ans, le projet EGALE-AO a pour mission de sensibiliser et renforcer les capacités des groupes de femmes rurales afin qu’elles puissent mieux défendre leurs droits, améliorer les moyens de subsistance des femmes en garantissant les droits à la terre et aux ressources, en construisant et en développant des systèmes alimentaires résilients au climat et en adoptant des technologies et pratiques appropriées et résilientes au climat.Inclusion de la femme en agroécologie : les acteurs du projet EGALE-AO en atelier à Lomé

Aussi, permettra-t-il également de favoriser une plus grande autonomisation économique des femmes par la transformation et la commercialisation collectives des récoltes. Au Togo, il couvre la Commune Amou 3 dans la région des Plateaux et les Communes de Zio 1, Bas -Mono 2, Vo 3 et Yoto 3 dans la région Maritime.
Pour rappel, la stratégie de mise en œuvre du projet EGALE-AO porte, par ailleurs, sur les actions de plaidoyer et des appuis-accompagnements techniques, matériels et financiers.

Alida AKAKPO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici